Toulouse: Abdennour, le défenseur qui monte

Face à l'OM (0-1), Aymen Abdennour était partout. Derrière pour stopper les montées marseillaises et devant pour annihiler leurs rêves de titre. Le but du défenseur tunisien, le deuxième en deux matches, permet à Toulouse de continuer à y croire. L'Aigle de Carthage a pris son envol.


Toulouse ne doit pas regretter son choix. En allant chercher Aymen Abdennour à l'Etoile du Sahel, le club haut-garonnais avait pris tout le monde de court. International, solide et régulier, le jeune Tunisien allait-il avoir ce qu'il fallait pour franchir le cap après une expérience mitigée au Werder de Brême? Les sceptiques ont leur réponse.

Et elle est plus que positive. Car, en un peu plus de six mois, l'arrière central des Aigles de Carthage a mis tout le monde d'accord. Le Téfécé est d'ailleurs convaincu d'avoir réalisé une bonne affaire qu'il a déjà prolongé le joueur de 22 ans jusqu'en juin 2016. “C'est évidemment une agréable surprise, qui nous conforte dans ce qu'on savait de lui. Personnellement, je ne pensais pas qu'il s'imposerait si rapidement. Avec Congré, ils forment un sacré tandem“, précisait d'ailleurs un Olivier Sadran conquis par la trouvaille de son staff technique. Une confiance confirmée face à l'OM (0-1) puisque c'est lui qui est monté au-dessus du Sénégalais Souleymane Diawara pour coller une tête qui permet au TFC de rêver un peu plus à l'Europe. Une semaine après son premier en championnat de France, face à Sochaux (2-0).

“Plus confiance en moi”

Bosseur discret mais efficace, Abdennour s'est rapidement imposé comme l'un des maillons forts de l'arrière-garde toulousaine, la deuxième plus hermétique de Ligue 1. “Il n'y a qu'un seul chemin pour réussir : celui du travail, affirme d'ailleurs l’intéressé qui refuse de s'enflammer malgré l'engouement qui l'entoure. Il faut garder les pieds sur terre et continuer à bosser.” D'ailleurs, le Tunisien ne tire pas la couverture à lui. “Je suis très content. Je suis plus satisfait de la victoire que de mon but. A Toulouse, notre leitmotiv est le collectif. J’ai été très heureux de marquer et de battre une équipe comme Marseille. Aller gagner au Vélodrome, ce n’est pas donné à tout le monde. On a été mieux que Marseille dans l’envie de gagner. On en voulait plus. Marseille a de belles individualités mais on a su les contrer avec un meilleur collectif. On a mérité notre victoire“, explique-t-il après la victoire au Vélodrome.

Pas de fausse modestie d'ailleurs, pour celui qu'on présente comme le futur capitaine de la Tunisie. Son but face à l'OM? “C’est un peu de chance. On travaille beaucoup sur les balles arrêtées. On bouge beaucoup sur les coups de pied arrêtés pour déstabiliser l’équipe adverse. J’ai réussi à concrétiser mes occasions. Pourquoi deux buts coup sur coup? Je me sens mieux dans la surface. Je me déplace de plus en plus. J’ai aussi appris à surgir dans le dos de la défense et à me faire oublier. Avant, je n’avais pas trop l’envie de marquer. Cette envie, je l’ai aujourd’hui. Et j’ai beaucoup plus confiance en moi.” Ca s'entend, ça se ressent, et ça se voit.

Avatar photo
Ali Makhan