La Fédération camerounaise de football (Fecafoot) est de nouveau sur le devant la scène avec le forfait de dernière minute des minimes pour le tournoi de Montaigu.  Un forfait qui a eu pour conséquence, l’envoi d’un courrier du patron du tournoi, Michel Allemand, adressé au chef de l’Etat pour dénoncer l’amateurisme des responsables du football camerounais.


(de notre correspondant)

Les Lionceaux Indomptables n’ont donc pas pris part au tournoi de Montaigu qui s’est déroulé du 3 au 9 avril, certains joueurs n’ayant pu obtenir les visas d’entrée sur le territoire français. Une absence de dernière minute qui a choqué et irrité au plus haut point les responsables du tournoi. Dans une lettre adressée au président de la république Paul Biya, datée du 11 avril, Michel Allemand a tenu à exprimer toute son indignation devant un tel manque d’organisation.

Ce dernier n’arrive pas à comprendre comment une invitation, qui est arrivée à bon port il y’a un an de cela, n’a pas pu être honorée. En s’expliquant ouvertement au chef de l’Etat camerounais, sans passer par la Fédération, Michel Allemand espère voir des sanctions être infligées aux principaux responsables pour éviter de pareilles situations à l’avenir…

Les raisons d’un forfait

A ce propos, l’on évoque des lenteurs administratives pour tenter d’expliquer cette absence de visas pour certains joueurs. Or, es procédures de demande de visas ont été entamées le 3 avril, soit date du premier match des minimes contre les Etats-Unis. Du coté de la fédération, l’on explique que les fonds pour la participation à ce tournoi n‘ont été débloqués que le 2 avril. Alors, la grande question qui demeure est de savoir comment une compétition prévue depuis près d’un an a pu être à ce point manquée ?  Comme à l’accoutumée, les responsables du sport continuent de s’accuser  mutuellement.  Pourtant, le football camerounais traverse ses plus mauvais moments. Et l’on se demande sans cesse à quand la fin de la récréation…?