C’est officiel depuis mercredi, Patrice Carteron va quitter les Aigles du Mali pour prendre les rênes du TP Mazembe. Ciblé par les critiques, qui le dépeignent comme un mercenaire prêt à quitter une sélection à la veille de matches cruciaux en éliminatoires de la Coupe du monde, le technicien a défendu son choix sur le site de Jeune Afrique. « J’avais prévenu depuis un certain temps déjà que ma volonté était de partir après les deux matches qualificatifs pour la Coupe du Monde 2014, en juin à Bamako« , a d’abord assuré le Français de 42 ans, qui se dit prêt à diriger les Aigles lors des deux rencontres de juin. « Maintenant, je ne sais pas si la Fédération souhaite que je dirige ces deux matches.  Je n’ai pas de nouvelles« , a-t-il regretté, évoquant un travail mené dans des « circonstances difficiles« . Pour justifier son choix de rejoindre le club phare de RD Congo, Patrice Carteron met en avant le besoin de sécurité de l’emploi. « Mon contrat pouvait s’arrêter à la fin des éliminatoires. Et surtout, j’avais besoin de retrouver les terrains au quotidien, et seul un club peut me le permettre« , a argumenté l’ancien Stéphanois. « J’ai eu un bon ‘feeling’ avec Moïse Katumbi (président du club congolais, ndlr). J’ai visité des installations impressionnantes, dignes de celles d’un club européen. Il y a un stade tout neuf, des conditions d’entraînement idéales, l’équipe se déplace en avion privé. Il y a aussi une grosse ferveur populaire. J’ai eu un coup de cœur« , a confié le technicien, avant de préciser ses objectifs : « conserver le titre de champion de RDC, pour retrouver la Ligue des Champions en 2014, et remporter la Coupe de la CAF. »