A l’image du Ghanéen Mubarak Wakaso et du Malien Cheick Diabaté qui sont rentrés en club en retard après la CAN 2013, Pato Kabangu est lui aussi revenu au TP Mazembe en traînant des pieds. Du coup, le club a également décidé de sanctionner son attaquant, mais non pas par une amende, mais en le privant momentanéments de disputer certaines compétitions. Les Corbeaux font ainsi savoir sur leur site officiel : « Compte tenu de l’effectif actuel et de son démarrage en retard, Patou Kabangu diminue ses chances d’être titularisé à l’entame de la Ligue des Champions et de la Linafoot. Même si l’attaquant prétend être allé soutenir sa mère endeuillée, il y a des écarts de conduite qu’un grand club ne peut tolérer. »