L’élimination houleuse de la Tunisie en quart de finale de la CAN 2015 contre la Guinée Equatoriale (1-2) samedi a entraîné des débordements en Tunisie. « Une dizaine d’agressions » ont ainsi visé des membres de la communauté subsaharienne, principalement à Tunis et Sfax, dénonce l’Association des étudiants et stagiaires africains en Tunisie (AESAT). « Ce genre d’actes n’est pas isolé« , regrette l’association, soulignant que « la communauté noire a souvent fait l’objet d’actes similaires. L’issue de cette rencontre (de foot) n’a fait que mettre en évidence le racisme auquel la communauté noire vivant en Tunisie fait face de la part de certains Tunisiens. » Plusieurs commentaires à caractère raciste ont également été constatés sur les réseaux sociaux.