Vendredi, le bureau fédéral de la Fédération tunisienne (FTF) a officialisé ce qui était pressenti depuis plusieurs jours : le limogeage du sélectionneur Henryk Kasperczak. Pourtant, d’après la presse locale, le licenciement du technicien franco-polonais n’est toujours pas effectif et la FTF essaierait encore de négocier un départ l’amiable, dont ne veut pas entendre parler l’intéressé, afin de devoir lui verser moins d’indemnités. Dans le même temps, Nabil Maaloul et Hubert Velud semblent faire office de favoris à sa succession.