A deux jours de l’assemblée générale de la Fédération tunisienne (FTF) qui doit élire le futur président de l’instance, c’est la plus grande confusion qui règne. Mardi, le Comité National d’Arbitrage Sportif (CNAS) a prononcé la suspension de l’élection en raison des recours déposés notamment par le Club Africain qui conteste la légitimité du président sortant et candidat à sa propre succession, Wadii Jarii. La FTF a pourtant décidé de maintenir le scrutin à vendredi. Le ministère des Sports pourrait intervenir pour mettre un terme à ce litige.