Alors que la Tunisie se présente en position d’outsider face au Ghana dimanche 5 février pour le dernier quart de finale à Franceville, le milieu de terrain Youssef Msakni considère ce match comme un tournant. Le virevoltant joueur de l’Espérance Tunis connaît les qualités de ses adversaires « On ne plaisante pas avec le Ghana. Ils ont l’équipe avec le jeu le plus compact du tournoi. Ils sont très concentrés et précis devant le but. C’est ce qui fait du Ghana leur force. Il ne faut pas les laisser marquer en premier, sinon on est morts. Ils savent très bien comment conserver leur avantage au score. Ils ont à la fois de la force et de l’endurance. Il est très difficile de marquer un pied gauche dans le football et la plupart de leurs joueurs sont gauchers. Je ne sais pas ce qui va arriver ou comment nous allons jouer contre le Ghana. Tout ce que je peux dire, c’est que jouer le Ghana ce jour-là ce sera comme jouer la finale de la CAN 2012 » a confié celui qui a déjà inscrit deux buts dans cette CAN à goal.com