Abdou Sissoko a rallié, ce week-end, l’Italie. Formé à l’ES Troyes AC, le milieu de 21 ans a paraphé un bail de cinq ans en faveur de l’Udinese, non sans remercier l’ESTAC. « Je vis un rêve ! Approcher le haut-niveau à mon âge, c’est formidable. Vous savez, je n’ai pas eu la vie facile. Grâce à Dieu et à ma famille, je vais découvrir un autre monde. Je ne peux pas m’empêcher de penser à cette saison en National où on ne m’a pas donné ma chance. J’avais failli tout arrêter. J’espère relever ce nouveau challenge. J’ai été d’ailleurs très bien accueilli, a assuré le jeune frère de Momo Sissoko, l’international malien de la Juve. Ca a été le grand tournant de ma jeune carrière et je le dois à Jean-Marc Furlan qui, lui, m’a fait confiance. Je ne remercierai jamais assez le coach. Je lui dis d’énormes mercis. J’ai beaucoup appris avec lui. Je dois également beaucoup à l’ESTAC qui restera toujours mon club de coeur.«