Cette année fut sans aucun doute celle du football africain, notamment celle du football camerounais . Avec des joueurs de plus en plus demandés, les Lions Indomptables ont remporté le titre olympique et sont presque d’ores et déjà qualifiés pour la Coupe du Monde 2002. Mais leur défaite historique face aux Angolais et leur prestation lors de la Coupe des Confédérations ont jeté un bémol sur leur magnifique saison.


Incontestablement c’est le nom de Samuel Eto’o joueur de Majorque, club de la Liga espagnole, qui vient en tête de liste. Après deux saisons sur le banc des remplaçants du Real Madrid, il a été prêté, cette saison, à Majorque . Et là, ce buteur vif et technique n’a pas cessé d’impressionner, marquant but sur but, particulièrement face à des équipes de haut de tableau. D’ailleurs une des spécificités de Majorque cette saison fut de battre presque systématiquement les grands de la Liga. Une habitude qui lui valut le surnom de  » tueur de géants « . Majorque s’est qualifiée pour le tour préliminaire de la Ligue des champions et cela, elle le doit notamment à la vista de son buteur.

L’autre monument du football camerounais Patrick M’Boma, a évolué cette année sous les couleur de Parme. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que sa saison fut désastreuse. Il a marqué, certes, mais beaucoup moins que l’année dernière. Il faut dire à sa décharge qu’il est très peu utilisé par son entraîneur. Et il avoue lui-même volontiers qu’il lui faudrait plus de temps de jeu pour prendre ses repères et retrouver son efficacité d’antan. D’ailleurs sa prestation lors de la Coupe des Confédérations est à l’image de sa saison. Il a manqué l’ouverture du score lors du premier match du Cameroun contre le Brésil. Un but qui aurait sans doute changé la physionomie du match. Mais à l’arrivée le Cameroun perd le match, ainsi que les suivants face aux Japonais. Il sauve l’honneur en battant les Canadiens lors du dernier match.

Confirmation et révélations

Un autre Lion indomptable a marqué les esprits cette saison. Aussi bien en France qu’à l’étranger. Ce joueur, c’est le Nantais Salomon Olembé. Cet ailier gauche très véloce est résolument porté vers l’offensive. Son style de jeu n’est pas sans rappeler un certain Patrick Overmars, autre ailier de feu. Olembé au cours de cette saison a rempli tous les espoirs que l’on mettait en lui. Après le titre de champion de Nantes, Olembé est très convoité en France, par Marseille et Paris, en Europe par Le Barça et l’Inter de Milan.

Deux autres joueurs évoluant dans le championnat français se sont révélés au public cette saison. M’Bami et N’Diefi, évoluant tous les deux dans le club de Sedan, ont surpris les observateurs par leurs répertoires différents mais tout aussi efficaces. N’Diefi est un attaquant très rapide, avec une technique et un sens du placement qui en font un véritable poison pour les défenses adverses. M’Bami est un milieu offensif, puissant, et doté d’une technique étonnante pour sa masse. Sa jeunesse – il n’a que 18 ans – lui laisse une marge de progression très intéressante. Il s’est d’ailleurs distingué lors du tournoi olympique, et avec des joueurs de sa trempe, le Cameroun a encore de belles perspectives.