Zambie-Renard : “Je veux vivre des émotions fortes”

Si la Zambie s'est qualifiée pour la finale de la CAN 2012, elle le doit assurément à son sélectionneur français, Hervé Renard. Alors qu'il a eu parcours atypique, l'ancien joueur de Cannes évoque son avenir à moyen terme et confie ses ambitions “Je sors un peu de nulle part. J’ai été entraîneur en National à Cherbourg. Je jouais le maintien. J’ai toujours cru en moi. Quand Claude Leroy m’a appelé comme adjoint, je n’ai pas hésité. C’était une manière médiatique pour moi d’être un jour à la Une, explique-t-il. En allant en Afrique, je savais qu’on parlerait bien de moi si je faisais mon travail convenablement. J’aimerais vivre des émotions fortes en gagnant quelque chose en championnat ou en Coupe. L’important est de côtoyer le haut-niveau, il n’y a que ça qui peut faire vibrer. Quand on joue le maintien tous les ans, on ne vibre pas trop. Je n’ai pas de plans. J’ai déjà travaillé dans huit pays différents. Je peux m’adapter partout. Je parle très bien anglais, je me débrouille en portugais et je parle français. Je peux voyager, je n’ai pas peur d’aller dans des endroits qui paraissent étranges. Si on peut y vivre des émotions, ça me va” a déclaré le natif d'Aix-les-Bains à Rmc.

Zambie-Renard : “Je veux vivre des émotions fortes”
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.