Le champion du monde entame, lundi 11 décembre, une visite de quatre jours en Algérie. Il est attendu comme un héros dans ce pays où il ne s’est plus rendu depuis 1986. Au programme, des actions humanitaires, des rencontres officielles et un passage en Kabylie, à Aguemoun, le village de ses parents.


Après la confusion qui a régné autour de la date d’arrivée et la durée du séjour de Zinédine Zidane en Algérie, tout semble s’éclaircir. D’après l’Associated Press, tirant ses informations du ministre algérien de la solidarité, Djamal Ould Abbas, Zizou doit arriver à Alger ce lundi, en fin de matinée, à bord d’un vol d’Air France, en compagnie de ses parents et de deux de ses frères.
L’enfant de la Castellane sera accueilli à la passerelle de l’avion par le ministre algérien de la solidarité, qui a pris une grande part dans l’organisation de ce voyage. Dans l’après-midi, le natif de Marseille effectuera une première visite sur le terrain en se rendant au pavillon des enfants cancéreux de l’hôpital Mustapha Bacha d’Alger.

Humanitaire

La deuxième journée sera consacrée à la visite de l’hôpital de Thénia (à 60 km à l’est d’Alger) et du centre d’accueil des enfants handicapés de Corso (45km à l’est d’Alger). Zizou doit y inaugurer les équipements médicaux et sanitaires réalisés dans la zone détruite par le séisme de Boumerdès, en mai 2003. Ces établissements ont été construits grâce notamment à la recette d’un match de solidarité organisé, le 6 octobre 2003, à Marseille, à l’initiative du joueur. Il avait opposé l’équipe des Champions du Monde de 1998 à l’Olympique de Marseille, rapportant ainsi 935.000 euros. La somme avait alors été confiée à la Fondation de France, qui a recueilli un total de 4.9 millions euros et soutenu 51 projets dans une vingtaine de villes de la zone sinistrée.

Rencontres officielles

Mercredi, Zinédine Zidane sera reçu par le président Abdelaziz Bouteflika, qui l’avait officiellement invité à se rendre en Algérie, dans un long message de soutien après son expulsion du Mondial lors de la finale France-Italie. Une autre rencontre est prévue avec le ministre algérien de la Jeunesse et des sports, Yahia Guidoum, avant un rendez-vous avec la presse et un dîner à la résidence de l’ambassade de France à Alger.

En Kabylie, avec sa famille

Jeudi, l’ancien meneur de jeu des Bleus se rendra par hélicoptère en Kabylie, précisément à Aguemoun, le village de ses parents, dans le département de Bejaia (180 km à l’est d’Alger), où il sera reçu par un comité d’accueil dirigé par son jeune cousin, Rabah. Après avoir fait part, en juillet, au lendemain du Mondial, de son intention de se rendre en Algérie, « afin de retrouver ses origines », et « la terre de ses parents », le champion est attendu avec impatience. C’est une « immense fierté pour nous et pour tous les Algériens en général » de voir Zinédine Zidane se rendre dans le « village où son père est né », a déclaré Rabah Zidane à l’hebdomadaire sportif Le buteur.
Avant de repartir, l’ex-capitaine des Bleus regagnera Alger pour donner le coup d’envoi d’un match de football entre une équipe algéroise et un club de Kabylie, au Stade du 5 juillet.

Lueur d’espoir

La venue du célèbre numéro 10 soulève les passions en Algérie, où il fait l’unanimité. Même le « coup de boule » sur le défenseur italien Marco Materazzi, lors de la finale du Mondial, n’a pas terni sa réputation. La star devrait pourtant être peu accessible pour ses admirateurs en raison d’un important dispositif de sécurité qui est prévu tout au long de son séjour.
Si certains souhaitent que cette visite serve à relancer la motivation de l’équipe nationale de football, d’autres considèrent que cela devrait redonner un peu d’espoir dans un pays en difficulté. Le taux de chômage chez les moins de 30 ans atteint les 70%, selon des estimations.