Pan Afrique
Mondial 2018 : l’équipe-type de la 1ère journée
A l’issue des 10 matchs de la 1ère journée de la phase de groupes des éliminatoires du Mondial 2018 qui ont eu lieu le week-end dernier, Afrik-Foot vous propose son équipe-type.

- Itumeleng Khune (Afrique du Sud) : avec le Nigérian Carl Ikeme, l’Egyptien Essam El-Hadary et le Camerounais Fabrice Ondoa, les gardiens auront été nombreux à briller au cours de cette 1ère journée, mais aucun n’aura été mis autant à contribution que le Sud-Africain qui a longtemps écœuré les Burkinabè et même détourné un penalty de Pitroipa avant de plier seulement sur un tir dévié à bout portant dans le temps additionnel (1-1).

- Marouane Da Costa (Maroc) : capitaine au Gabon (0-0) en l’absence de Mehdi Benatia, le défenseur central a livré une prestation solide avec plusieurs jaillissements et beaucoup de présence dans les relances. Juste après une superbe parade de Munir, il bloque une frappe d’Aubameyang qu’il a contribué à bien museler.

- Nicolas Nkoulou (Cameroun) : bien en place les Camerounais ont parfaitement fait déjouer des Algériens pas dans un grand soir dimanche à Blida (1-1). Et le Lyonnais n’y est pas étranger puisqu’il se signale avec un contre in extremis sur un tir de Slimani puis un tacle impeccable pour bloquer une frappe de Ghezzal.

- Aymen Abdennour (Tunisie) : comme toujours impeccable dans les duels, le roc tunisien a fait parler sa puissance pour délivrer les siens de la tête sur corner face à la Guinée (2-0) alors que les Aigles de Carthage ne parvenaient pas à concrétiser leur domination.

- Serge Aurier (Côte d’Ivoire) : de retour en sélection après avoir déclaré forfait en septembre, le Parisien a fait son match et largement contribué à la victoire des siens face au Mali (3-1). C’est l’un de ses centres qui provoque le but contre son camp de Salif Coulibaly et le 2-1 pour les Eléphants.

- John Obi Mikel (Nigeria) : en bon capitaine, le Nigérian s’est surtout concentré sur les tâches défensives en Zambie (2-1), mais le joueur de Chelsea a tout de même trouvé le moyen d’apporter le danger en initiant le deuxième but des Super Eagles.

- Jacques Maghoma (RD Congo) : débordant d’activité, le Léopard a rendu une très belle copie dans l’entrejeu face à la Libye (4-0). Une prestation haut de gamme agrémentée d’une passe décisive impeccable pour Bolingi sur le 2-0.

- Mohamed Abdel-Shafy (Egypte) : quel match du latéral gauche égyptien au Congo (2-1) ! Auteur d’un centre millimétré pour Salah sur l’ouverture du score, le Pharaon se signale ensuite par un sauvetage sur la ligne en fin de partie lorsque les locaux poussaient.

- Mohamed Salah (Egypte) : naturellement identifié comme la menace numéro un par les Congolais, le joueur de l’AS Roma a fait très mal avec ses appels. Et après avoir péché dans le dernier geste sur 2-3 bonnes situations, le Pharaon a réglé la mire pour égaliser de la tête, avant d’offrir une superbe passe en retrait à El Said pour le 2e but.

- Dieumerci Mbokani (RD Congo) : en froid avec la sélection et parti en retraite internationale, l’attaquant d’Hull City a bien fait de revenir sur sa décision. En ouvrant le score après 6 minutes, il a permis aux Léopards de ne pas avoir à tergiverser contre la Libye (4-0) avant de s’offrir un doublé sur une tête imparable au retour des vestiaires.

- Baldé Keita (Sénégal) : comme Salah, le Sénégalais a brillé avec un but et une merveille de passe décisive en forme de talonnade pour l’entrant Moussa Sow. Au-delà, l’ailier de la Lazio aura percuté tout au long du match et fait vivre un calvaire à la défense du Cap-Vert (2-0).


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.





 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche
 

l'actu d'afrik.com