Algérie : Belmadi rembarre un journaliste ivoirien !

Djamel Belmadi, le sélectionneur des Fennecs, était présent ce lundi en conférence de presse pour parler du match de mardi à la CAN 2023 face à la Mauritanie.

Parmi l'assistance, un journaliste ivoirien a posé une question un peu piquante au technicien : “Pourquoi l'Algérie, favorite, a beaucoup de couacs en début de compétition et joue sa survie au dernier match ?” Ce à quoi le sélectionneur, pas connu pour manier la langue de bois, a répondu sèchement en faisant référence à la situation de l'équipe nationale de son interlocuteur. “Un peu comme la Côte d'Ivoire…“, a ainsi malicieusement rétorqué le technicien, avant de développer : “Sur 24 équipes, 22 ont encore tout à jouer. Le football est ainsi fait, les équipes progressent, il y a de la qualité partout. (…) Le football vous rend humble.” Une réponse franche mais difficile de lui donner tort puisqu'à l'aube de la dernière journée, seuls le Sénégal et le Cap-Vert ont assuré leur place en huitièmes de finale de cette Coupe d'Afrique des nations 2023.

La victoire est impérative

Pour autant, les Verts auraient pu espérer un meilleur démarrage. Après le nul décevant contre l'Angola (1-1) lors de leur entrée en lice, les Fennecs n'ont pas pu battre le Burkina Faso (2-2) lors de la seconde journée. Malgré tout, Belmadi reste résolument optimiste avant la dernière journée. “Ce sera un match décisif, appelons un chat un chat. Avec peu de temps de préparation, nous avons joué avant-hier, c’est aussi simple que ça. (…) Contre le Burkina Faso, on ne concède qu’un corner, ils n’arrivent qu’une fois dans notre surface. Dans des matchs aussi serrés, l’arbitrage devient important. Le ressort psychologique pour revenir (au score, contre le Burkina Faso, ndlr) ne me surprend pas, je connais mon équipe, on a pas envie de quitter la compétition ». Le ton est donc donné avant cet ultime match de poules décisif contre la Mauritanie.

Algérie : Belmadi rembarre un journaliste ivoirien !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.