Elu président de la Fédération algérienne de football (FAF) la semaine dernière pour succéder à Kheireddine Zetchi, Charaf-Eddine Amara va effectuer son premier voyage, dans le Golfe, afin d’assister au tirage au sort de la Coupe Arabe de la FIFA qui se tiendra mardi à Doha, au Qatar.

En marge de cet événement, «si le protocole sanitaire le permet», la FAF indique que le nouvel homme fort du football algérien espère profiter de sa présence dans l’émirat pour rencontrer pour la première fois le sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, qui vit au Qatar.

Il s’agira d’une rencontre importante puisque Belmadi a très mal vécu d’une part le départ de Zetchi avec qui il entretenait une relation de confiance, mais aussi cette période d’élections qui a vu son nom utilisé par plusieurs candidats, mais pas forcément par Amara, qui n’a pas mené de campagne électorale à proprement parler. Au moment de son élection, le nouveau patron du football algérien avait d’ailleurs qualifié le coup de gueule de Belmadi de «logique et acceptable puisqu’il cherche l’intérêt de l’équipe nationale». Des propos apaisants qui pourraient permettre aux deux hommes de construire leur relation sur de bonnes bases…