François Ciccolini n’est pas près d’entraîner à nouveau en Algérie ! Coupable d’avoir boycotté la cérémonie de remise des médailles après la défaite en Supercoupe contre le CR Bélouizdad (1-2) le 21 novembre, le technicien français avait été limogé dans la foulée pour «faute grave» par l’USM Alger après seulement un match dirigé. Lundi, la Ligue de football professionnel (LFP) a communiqué de lourdes sanctions à l’égard du Corse.

«L’ex-entraîneur de l’USM Alger, Ciccolini François, a été suspendu pour deux ans de toute fonction et/ou activité en relation avec le football à compter du 23 novembre 2020, avec proposition de radiation à vie pour transgression de l’obligation de se soumettre aux cérémonies protocolaires de la remise des trophées», a annoncé l’instance. Plutôt radical !