Algérie : Belmadi déplore un match “faussé”

Lundi à à Al-Ain, aux Émirats arabes unis, les Fennecs n'ont pu faire mieux qu'un nul 1-1 à l'occasion d'un match amical contre les Pharaons. Hamdi Fathi a ouvert le score pour l'Egypte peu après l'heure de jeu (62e), avant que l'inévitable Islam Slimani ne parvienne à arracher un nul dans les ultimes instants de la partie (90e+3). Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi, qui s'est exprimé après le match, a notamment déploré l'arbitrage.

« Ce sont des matchs avec toujours beaucoup d’engagement. Je n’étais pas content que leur joueur soit expulsé car on est venu faire un match dont on doit apprendre. Ensuite, j’ai dit aux joueurs ‘c’est dur face à une équipe à 10 qui va défendre et qui en plus est disciplinée' » a d'abord expliqué le sélectionneur des Verts, en faisant directement allusion à l'expulsion du défenseur Mohamed Hany dès la 26ème minute de jeu pour un geste dangereux sur Ahmed Touba. « A cause de cette expulsion, le match est biaisé. Même si on avait gagné ou marqué trois buts, on n'aurait pas pu tirer les bonnes conclusions. On aurait pu s’enflammer d’un résultat positif alors qu’en réalité on aurait pas fait un bon match », a ensuite ajouté le technicien de 47 ans.

“Ce n’est pas ça le beau football”

L'ancien milieu de terrain, passé notamment par le Paris-Saint-Germain et l'Olympique de Marseille, n'en démord pas : « Sans polémiquer, ce qui m’a gêné le plus avec l’arbitrage c’est le fait de casser le rythme. C’est fatiguant, ce n’est pas ça le beau football qu’on voit en Europe. C’est vrai que le temps est rattrapé en fin de match (10 minutes de temps additionnel, ndlr) mais non ça casse le rythme et l’intensité du match. »

Derrière la frustration évidente du natif de Champigny-sur-Marne, son raisonnement peut s'entendre. En effet, les interruptions fréquentes dues à des décisions arbitrales peuvent casser le rythme et nuire à une équipe comme la sienne qui tente de poser le jeu. De son côté, l'Egypte est plutôt réputée pour sa propension à pratiquer un football haché et à casser le rythme de la partie, cette physionomie lui a donc très bien convenu.

Algérie : Belmadi déplore un match “faussé”
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.