Algérie : Belmadi explique son empoignée sur Benrahma

Loin d'afficher sa sérénité retrouvée des derniers mois, l'Algérie s'est contentée d'arracher le match nul lors du choc face à l'Egypte (1-1) ce lundi en amical aux Emirats Arabes Unis.

Déjà impliqué malgré lui dans la polémique vite éteinte du “penaltygate” avec Islam Slimani jeudi dernier face au Cap-Vert (5-1), Saïd Benrahma a de nouveau fait parler de lui pour de “mauvaises raisons” face aux Pharaons. Visiblement frustré par son remplacement par Houssem Aouar à la 64e minute au sortir d'un match compliqué pour lui, l'ailier de West Ham a décidé d'aller s'assoir sur le banc en snobant son sélectionneur Djamel Belmadi, devant qui il est passé en l'ignorant. Ne tolérant pas un tel manque de respect, le technicien a vu rouge et a empoigné l'ancien Niçois par le col de son maillot durant quelques secondes, avant de lui adresser quelques mots de remontrances.

“Il n'était pas content, je n’étais pas content”

Présent ensuite en conférence de presse, Belmadi a évidemment été invité à commenter cette scène surréaliste. “Ce qui s’est passé avec Benrahma, ce sont des choses qui arrivent, des choses de vestiaire. Il est sorti, il n'était pas content, je n’étais pas content, c’est tout !“, a coupé court le vainqueur de la CAN 2019 avec son franc-parler habituel.

Publiquement, l'expérimenté Belmadi a donc décidé de calmer le jeu avec le Hammer. Entre quatre yeux, Benrahma pourrait toutefois avoir droit à un recadrage en règle avec de rentrer dans son club… Malgré le discours apaisant de son coach, il faudra aussi surveiller sa présence ou non dans la prochaine liste des Fennecs pour débuter les éliminatoires de la Coupe du monde 2026 contre la Somalie (13 novembre) et le Mozambique (20 novembre).

Algérie : Belmadi explique son empoignée sur Benrahma
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !