Amical : Slimani sauve l’Algérie face à l’Egypte !

Dans un match amical, digne d’une des plus grosses affiches de la CAN, l’Egypte et l’Algérie se sont neutralisées (1-1) ce lundi au Stade Hazza Bin Zayed d’Al Ain, aux Émirats arabes unis. En infériorité numérique pendant plus d’une heure, les Pharaons ont ouvert le score en seconde période avant d’être rejoints dans les arrêts de jeu sur un but de l'inévitable Islam Slimani.

D’entrée, l’Algérie tentait de mettre à mal son adversaire en partant de la gauche. Ce qui débouchait sur le premier tir des Fennecs. En effet, Saïd Benrahma centrait à l’opposé pour son coéquipier dont la frappe était contrée par un défenseur égyptien (3e). S'en suivait un quart d’heure de débats âprement disputés, avec une légère domination verte toutefois.

L’Egypte voit rouge

Après ce petit temps fort algérien, c’était aux Égyptiens de se montrer dangereux. Et les Pharaons s’appliquaient mieux que leurs adversaires, au point de passer à plusieurs reprises tout proche de l’ouverture du score. D’abord, Mahmoud Trezeguet obligeait Anthony Mandrea à la parade sur une frappe de l’extérieur de surface (18e). Puis Mohamed Salah trouvait la transversale d’une reprise du gauche dans la surface, suite à un centre en retrait de Mohamed Hamdi (20e). Malgré l’expulsion de Mohamed Hany pour une intervention périlleuse sur Ahmed Touba (26e) – confirmée après visionnage de la VAR –, et une reprise algérienne dans la surface de nature à faire douter les Pharaons (38e), Mostafa Mohamed contraignait Ramy Bensebaïni au sauvetage sur la ligne. Bien servi dans la profondeur, l’attaquant nantais dribblait le gardien, avant d’être frustré par le Borussen dont le tacle décisif coupait la trajectoire du ballon (45e+6).

Au retour des vestiaires, les Verts reprenaient les débats à leur compte. En ce sens, Farès Chaïbi croyait ouvrir le score d’un lob de la tête mais l’ailier de l’Eintracht Francfort était signalé hors-jeu d’un millimètre (53e). Ensuite, Amine Gouiri, peu en vue et cherchant toujours ses marques avec l’Algérie, sollicitait Mohamed El Shenawy d’une frappe tendue des 25 mètres, sans grand danger pour le gardien d’Al Ahly (57e).

L’Egypte héroïque, l’Algérie invincible

Néanmoins, il ne s’agissait que d’une illusion. Car ce sont les Pharaons qui trouvaient la faille dans un nouveau temps fort. Déjà auteur d’une dangereuse tête sur corner trois minutes plus tôt (59e), Ali Gabr remisait un coup franc du bout du front pour Hamdi Fathi qui n’avait plus qu’à conclure du casque dans le but vide au sein d'une défense algérienne apathique (1-0, 62e).

Incroyable de détermination bien qu’étant réduite à dix, l’Egypte continuait de peser de tout son poids sur la défense algérienne. D’une frappe lointaine, Omar Marmoush obligeait ainsi Mandrea à la parade (72e). Derrière, El Shenawy brillait sur sa ligne en faisant barrage à une frappe à bout portant de Riyad Mahrez (90e+2). Quelques secondes plus tard, Marmoush encore lui mettait Mandrea à rude contribution (90e+3). Finalement, dans une fin de match absolument suffocante, Islam Slimani, entré en jeu, égalisait pour les Fennecs, en reprenant un centre de Youcef Atal d'une tête à bout portant (1-1, 90e+3).

Les deux équipes se quittent donc dos à dos, après s’être livré une bataille loin d’être amicale. L’Algérie, elle, prolonge sa série d’invincibilité à 8 matchs. À noter que les Fennecs n’ont plus perdu depuis novembre 2022. C’était face à la Suède (2-0).

Les compos d'Egypte-Algérie

Algérie : Mandrea – Atal, Mandi, Bensebaini, Touba – Zerrouki, Feghouli, Chaibi – Mahrez, Gouiri, Benrahma.

Egypte : El-Shennawy – Hany, A. Gabr, Abdelmonem, Mohamed Hamdi – Hamdi Fathi, Elneny, Zizo – Salah, Mohamed, Trezeguet.

Amical : Slimani sauve l’Algérie face à l’Egypte !
Prudence Ahanogbe