Algérie : les explications de Petkovic après sa 1ère défaite

Après une entame parfaite dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2026, l'Algérie est tombée de haut en s'inclinant à domicile contre la Guinée (1-2) jeudi dans le cadre de la 3e journée des qualifications. Forcément critiqué, le sélectionneur Vladimir Petkovic a tenté d'expliquer cette première défaite depuis le début de son mandat le 29 février dernier.

Brouillons dans le jeu et très fébriles défensivement, comme cela avait déjà été le cas en mars, les Fennecs n'ont pas convaincu sous les yeux d'un certain Karim Benzema. La réaction avait pourtant été immédiate après l'ouverture du score de Morlaye Silla à la 50e minute de jeu (0-1). Deux minutes plus tard, la pression offensive algérienne portait ses fruits et le score revenait à égalité, grâce à Saïd Benrahma, qui provoquait le but contre son camp de Yasser Baldé. Mais une dizaine de minutes plus tard, Aguibou Camara infligeait un coup fatal. Baghdad Bounedjah et Mohamed Amine Amoura manquaient ensuite des balles d'égalisation. Forcément une désillusion pour les Verts, qui restent toutefois en tête du groupe G, à la différence de buts devant le Syli National, en attendant les autres rencontres.

“J'ai l'habitude d'assumer”

Après la rencontre, Vladimir Petkovic ne s'est pas caché. « C'est clair que nous sommes déçus, ça se voit sur les visages. Vous aussi vous vous attendiez à un autre résultat. Ca fait partie du jeu, on doit rester positifs. Bien sur que c'est la responsabilité du coach quand on perd, donc j'ai l'habitude d'assumer et prendre la responsabilité et je peux faire des erreurs », a-t-il reconnu.

Avant de se replonger sur le fil de la rencontre, et de tenter d'expliquer la défaite de son équipe. « Nous avons dominé le match mais on était trop lents et pas assez dangereux. Il faut aussi féliciter la Guinée qui a joué avec son jeu et ses idées. Dans la transition, ils avaient l'avantage de jouer vers l'avant parce qu'ils jouent la transition très vite. On a été un peu brouillons, c'est une question de mental, il faut aider les coéquipier, il faut communiquer, parfois trois joueurs offensifs descendaient chercher le ballon…», a-t-il déploré, avant d'ajouter : « A chaque fois qu'on a donné de la vitesse et joué sur les ailiers nous avons été dangereux. Malheureusement on a raté des occasions claires et nettes. Et encore une fois l'adversaire tire deux fois et marque deux fois. C'est ce dont j'ai parlé aux joueurs, ce sont encore deux erreurs individuelles. »

“Il faut éviter d'être trop triste”

Les Fennecs n'ont toutefois pas le temps de se lamenter. Dès lundi, la sélection algérienne se déplacera en Ouganda pour le compte de la 4e journée des éliminatoires. Le sélectionneur des Verts a évoqué cette échéance. « Dès que possible on doit récupérer physiquement et mentalement pour jouer dans trois jours. Il faut éviter d'être trop triste et de penser qu'il y'a de la confusion chez nous. Comme je l'ai déjà dit. Il faut évaluer la condition des joueurs, il y'aura sans doute des changements », a-t-il averti.

Avant de conclure : « On peut dire qu'on a perdu un match important, trois points et aussi un joker. Il reste tout de même sept matchs à jouer. On a aussi le match retour face à la Guinée pour se rattraper », a-t-il nuancé.

CAF Groupe G
# Equipe J V D N +/- Points
1 Algeria

Algeria

4 3 0 1 4 9
2 Mozambique

Mozambique

4 3 0 1 1 9
3 Botswana

Botswana

4 2 0 2 1 6
4 Guinea

Guinea

4 2 0 2 0 6
5 Uganda

Uganda

4 2 0 2 0 6
6 Somalia

Somalia

4 0 0 4 -6 0
Algérie : les explications de Petkovic après sa 1ère défaite
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.