Algérie : Halilhodzic prend la parole

En quête d’un sélectionneur pour succéder à Djamel Belmadi, qui a démissionné après le nouveau fiasco à la CAN 2023, l’Algérie cible plusieurs profils.

Dans un premier temps, la Fédération algérienne de football (FAF) a tenté au cours des derniers jours le rêve Zinédine Zidane. Bien que libre depuis son départ du Real Madrid à l’été 2021, le technicien français d’origine algérienne a poliment refusé. Hervé Renard est également ciblé, mais il est engagé avec l’équipe de France féminine jusqu’aux Jeux Olympiques de Paris l’été prochain, ce qui complique la donne.

C’est dans ce contexte qu’un autre nom circule, celui de Vahid Halilhodzic. Libre depuis son départ amer du Maroc à l’été 2022, après avoir obtenu la qualification pour la Coupe du monde, le technicien a déjà entraîné les Fennecs, qu’il a quittés avec une image très positive au sortir du 8e de finale contre l’Allemagne (1-2, a.p.) à la Coupe du monde 2014. Le technicien franco-bosnien a répondu aux rumeurs de retour en Algérie ce lundi auprès du média Goal.

Je n'ai jamais eu autant de propositions”

« J’ai eu une dizaine de propositions en ce moment. Je n’en ai même jamais eu autant dans ma vie. Je reste à l’écoute », a glissé l’homme de 71 ans, sans confirmer toutefois si la FAF l’a contacté ou pas. Très affecté par la fin de son aventure au Maroc, Coach Vahid, à qui certains prêtaient des envies de retraite ces derniers mois, a expliqué qu’ « on pouvait très bien se porter sans le football ». Interrogé pour savoir s’il est prête à reprendre du service, l’ex-coach de Nantes s’est contenté d’un « on verra ».

Cette piste semble néanmoins l’une des plus sérieuses actuellement pour la FAF, qui pense aussi à l’ex-sélectionneur de l’Espagne, Julen Lopetegui.

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !