Belmadi Belaili Algérie

En pleine réflexion sur son avenir suite au fiasco à la CAN 2021 et à l’échec dans les barrages de la Coupe du monde 2022, Djamel Belmadi a fait le choix de rester le sélectionneur de l’Algérie. Néanmoins, la Fédération algérienne de football (FAF) n’a jamais officialisé la prolongation de contrat du technicien et cette situation a alimenté les spéculations. Récemment, certaines rumeurs affirmaient même que le vainqueur de la CAN 2019 envisageait finalement de quitter ses fonctions.

Interrogé ce vendredi sur les ondes de Radio Chaîne III, le président de la FAF, Djahid Zefizef, a mis les choses au clair une bonne fois pour toutes dans ce dossier. «Le contrat de Belmadi a été prolongé jusqu’en 2026 avec des objectifs définis pour les CAN 2023 et 2025», a fait savoir le dirigeant. C’est donc avec le technicien sur le banc que les Fennecs vont aborder les trois prochaines échéances majeures : les deux CAN et les éliminatoires du Mondial 2026, sous réserve évidemment que les objectifs soient atteints pour chaque compétition.

Questionné ensuite sur le salaire du sélectionneur, là aussi objet de rumeurs, Zefizef a en revanche préféré botter en touche. «Belmadi a un salaire qui convient au travail qu’il fait», a éludé le patron du football algérien.