Djamel Belmadi

Ces derniers jours, des échos fortement contradictoires ont circulé au sujet de l’avenir du sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi. Alors que certains relayaient des rumeurs de départ, d’autres affirment que la Fédération algérienne de football (FAF) va prochainement officialiser la prolongation du technicien jusqu’en 2026. C’est dans ce contexte que le ministre de la Jeunesse et des Sports algérien, Abderrazak Sebgag, s’est exprimé lundi dans ce dossier sensible.

«Les critiques ? Chacun est libre de donner son avis sur la question. Je ne vais pas dicter aux gens ce qu’ils doivent dire. La Fédération algérienne de football est indépendante et elle a toutes les prérogatives pour choisir le sélectionneur national», a d’abord botté en touche le dirigeant devant les médias, avant de sous-entendre qu’une prolongation est déjà actée.

«Il faut choisir le bon timing pour évoquer ce sujet. Chacun peut donner son avis. La Fédération a prolongé sa confiance avec le sélectionneur national. Il a beaucoup donné pour l’équipe nationale. Je pense que ces interrogations ne sont pas à leurs places. Et ce n’est pas le moment d’en parler», a conclu l’homme politique.

Pour rappel, Belmadi, encensé après le sacre à la CAN 2019, avait décidé, au terme d’une longue réflexion, de poursuivre sur le banc des Fennecs après les deux désillusions de début 2022 : fiasco au premier tour à la CAN puis non-qualification pour la Coupe du monde.