Algérie : la réponse cinglante de Mahrez aux critiques

Riyad Mahrez, le capitaine de la sélection algérienne, ne s'est pas montré à son avantage lors du premier match des Fennecs contre l'Angola (1-1) dans la Coupe d'Afrique des Nations 2023, et il n'a pas non plus été plus convaincant samedi contre le Burkina Faso (2-2). Sous le feu des critiques, le capitaine des Verts a tenu à se défendre.

L'ailier d'Al-Ahli a d'abord mis en avant les spécificités du football africain. “Moi, je suis là, je suis à l’image de l’équipe. Vous connaissez l’Afrique, ce n’est pas : ‘vas-y viens et je dribble quatre joueurs'. C'est sûr qu’on me surveille plus que mes coéquipiers. Mais on est là. Et au prochain match, je vais marquer” a promis Mahrez au micro de Canal+ Afrique. Par la suite, au micro de beIN Sport cette fois, l'ancien joueur de Manchester City a également répondu aux critiques ciblant son équipe : “On n'écoute pas ce qui se dit. Toutes les personnes qui essaient de parler et de croire qu'on doit gagner tous les matchs 3-0, qu'elles restent derrière leur téléphone et leur ordinateur. On ne les écoute pas du tout.” Cette détermination et cette résistance aux critiques extérieures ne seront pas de trop alors que plane le spectre de la CAN 2021.

Belmadi – “je ne le fais pas jouer sur son statut

En conférence de presse après la rencontre contre les Etalons, Djamel Belmadi était également venu à la rescousse de son joueur. “Je n’aime pas l’idée de tirer sur un joueur comme Riyad Mahrez. On ne s’est jamais reposé sur lui, d’ailleurs le jeu passe plus à gauche qu’à droite. Mahrez a encore été très bon dernièrement mais je ne le fais pas jouer sur son statut“, avait ainsi clamé le sélectionneur algérien, se défendant d'accorder un quelconque privilège au natif de Sarcelles, dont certains réclament la mise sur le banc. Mardi, les Fennecs tenteront de battre la Mauritanie pour le compte de la troisième et dernière journée des phases de poules du groupe D. Un succès leur permettrait de se qualifier pour les huitièmes de finale de cette CAN 2023, qu'ils démarrent bien timidement…

Algérie : la réponse cinglante de Mahrez aux critiques
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.