Algérie : Mahrez répond sur son avenir en sélection !

Critiqué tout au long de la CAN 2023 et même relégué sur le banc des remplaçants au coup d’envoi du dernier match mardi contre la Mauritanie (0-1), le capitaine de l’Algérie, Riyad Mahrez, s’est exprimé mercredi soir à son retour au pays. Il a notamment répondu aux rumeurs au sujet de sa possible retraite internationale.

Interrogé par les médias locaux à sa descente de l’avion, l’ailier d’A-Ahli a d’abord assumé ses responsabilités suite à ce nouveau fiasco en phase de groupes. « On n’a pas été bons, on n’a pas été à la hauteur. Ça fait 2 CAN de suite, 3 échéances, qu'on passe à côté. (…) C’est nous les premiers responsables. Moi le premier tout devant et je mets tout le monde derrière, il n’y a pas de problème », a débuté l’ancien Citizen, avant d’en venir à son cas personnel.

« La tête à l'envers »

« Ma carrière avec l'équipe nationale, ce n’est pas le moment d'en parler. Il y aura un bon moment, quand il faudra parler et je parlerai inchallah, pour l’instant on parle de l'équipe », a temporisé le Fennec. « Mon objectif après ça ? Je ne sais pas. Je ne peux pas vous dire c’est quoi mon objectif. J’ai la tête à l'envers. Ce n’est pas facile de sortir d’un tel échec. » Peut-être un moyen pour Mahrez de faire comprendre qu'il se trouve actuellement en réflexion.

Une décision liée au nouveau sélectionneur ?

« Déçu et très triste » pour les supporters et « très très touché » personnellement, le vainqueur de la CAN 2019 a néanmoins tenu à terminer sur une note d’optimisme : « on espère que ça va rebondir inchallah avec un nouveau coach, avec des nouveaux joueurs.» Pour rappel, suite au départ de Djamel Belmadi, c’est Hervé Renard, sélectionneur de l’équipe de France féminine, qui ferait office de cible numéro un. Le choix du prochain sélectionneur pourrait jouer un rôle clé sur l’avenir de Mahrez.

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !