Arabie saoudite : Yaya Touré rejoint Mancini et justifie son choix

Quatre mois après son officialisation sur le banc du Standard de Liège (Belgique) en tant qu’adjoint Carl Hoefkens, Yaya Touré cède aux sirènes de l’Arabie saoudite. En effet, l’ex-international ivoirien rejoint l’équipe nationale et son sélectionneur Roberto Mancini qu’il avait côtoyé à Manchester City.

L’Arabie saoudite reforme la paire Mancini-Touré. Un duo qui a bien fonctionné à Manchester City puisque le technicien italien et son ex-couteau suisse ivoirien ont notamment remporté une FA Cup (2011) et une Premier League (2012) lors de leurs trois saisons communes en Angleterre (2010-2013). Seulement cette fois, c’est dans le costume d’adjoint que l’ancien capitaine des Éléphants de Côte d’Ivoire (97 capes, 19 buts) va désormais collaborer avec le coach nommé à la tête de la sélection saoudienne le 27 août dernier, en remplacement d’Hervé Renard.

Une première officialisation est intervenue ce vendredi 3 novembre dans la journée par son désormais ancien employeur, le Standard de Liège. « Notre coach assistant a décidé de rejoindre le staff de l’équipe nationale d’Arabie Saoudite où il retrouvera comme coach principal Roberto Mancini qui avait été son entraîneur entre 2010 et 2013 à Manchester City », peut-on lire dans un communiqué du club liégeois. Puis la Fédération saoudienne de football (SAFF) de confirmer une vingtaine de minutes plus tard sur son site officiel : « La Fédération saoudienne de football annonce un accord avec l’Ivoirien Yaya Touré en tant que premier adjoint du sélectionneur l’équipe nationale, Roberto Mancini, suite à la demande de l’entraîneur de l’inclure dans son staff technique pour la période à venir.”

Yaya Touré explique le choix de l’Arabie saoudite

Le principal intéressé n’a pas tardé à réagir via son compte X (anciennement Twitter officiel). Celui-ci a exprimé son enthousiasme et souligné l’importance de son ex-entraineur Mancini dans son choix. « Lorsque Roberto m'a demandé de le rejoindre en Arabie Saoudite pour ce projet important, il m'a été difficile de m'éloigner du Standard de Liège, mais j'ai su que c'était la bonne décision pour moi. J'ai toujours admiré Roberto, alors travailler avec lui et apprendre de lui me convient parfaitement », a-t-il expliqué. « Faire partie du football en Arabie saoudite me donne l'occasion de travailler dans un pays musulman pour la première fois de ma carrière. C'est quelque chose que j'ai toujours voulu faire. J'ai hâte d'être sur le terrain et de commencer à entraîner à une époque passionnante pour le football en Arabie saoudite ! », a-t-il poursuivi.

Les deux hommes pourraient diriger leur premier match ensemble le 16 novembre prochain contre le Pakistan, dans le cadre de la première journée des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2026 zone Asie.

Arabie saoudite : Yaya Touré rejoint Mancini et justifie son choix
Prudence Ahanogbe