France-Maroc : la classe d’Hervé Renard

Après la victoire nette et sans bavure (4-0) de l’équipe de France en huitième de finales de Coupe du Monde féminine 2023, ce mardi contre le Maroc, Hervé Renard, le sélectionneur des Bleues, a félicité les Lionnes de l’Atlas pour leur parcours, alors qu’elles disputaient pour la première fois une phase finale du Mondial.

Si pour Reynald Pedros, ce France-Maroc avait un goût particulier en ce sens qu’il retrouvait ses anciennes joueuses de l’OL telles que Wendie Renard ou encore Eugénie Le Sommer, chez son compatriote français Hervé Renard, c’est un sentiment tout aussi familier qui refaisait surface. Et pour cause, le technicien de 54 ans avait déjà été en charge de la sélection masculine du Maroc entre 2016 et 2019.

Hervé Renard nostalgique face au Maroc

Après trois années passées sur le banc du Maroc, l’ancien coach de Lille est resté attaché au Royaume chérifien. Preuve est qu’il n’a célébré aucun des buts de la France ce mardi face aux valeureuses Marocaines qui disputaient leur premier huitième de finale en Coupe du monde, alors qu’elles n’en étaient qu’à leur toute première participation. De passage en conférence de presse d’après-match, l’ex-sélectionneur de la Zambie et de la Côte d’Ivoire a adoubé la bande à Ghizlane Chebbak pour son parcours. « C’était une soirée un peu particulière pour moi. Donc félicitations à cette équipe marocaine. C’est sa première Coupe du monde, donc réussir à se qualifier pour un huitième de finale, c’est déjà un grand résultat », a-t-il notamment déclaré.

Des propos qui font écho à ceux de Reynald Pedros, lequel n’a pas rougi de la performance de ses joueuses. « Je suis très content du parcours qu'on a fait et je souhaite bonne chance à l'équipe de France. J'espère qu'elle sera championne du monde, dit-il, beau joueur. Pour le Maroc, c'est une aventure exceptionnelle. »

France-Maroc : la classe d’Hervé Renard
Prudence Ahanogbe