Grosse déception pour Faouzi Ghoulam. Alors qu’il dénonçait une rupture abusive de son contrat du temps où il évoluait avec l’AS Saint-Etienne, le latéral gauche de Naples a été débouté ce lundi par le conseil des prud’hommes. Loin de percevoir les 1,3 million d’euros qu’il réclamait, l’international algérien a été condamné à verser 3 000 euros à son club formateur pour « procédure abusive et dilatoire ». L’instance a jugé les demandes du Fennec « mal fondées ou prescrites« . Même dénouement pour l’international français Kurt Zouma qui avait effectué une démarche similaire.