Palestine : Brahimi marque… et célèbre avec le drapeau !

Double buteur ce samedi avec Al-Gharafa SC face à Al-Rayyan SC pour le compte de la 7e journée de Qatar Stars League, l’international algérien Yacine Brahimi (66 sélections, 14 buts) a fait parler de lui sur les réseaux sociaux pour son geste envers la Palestine.

L’ailier gauche Yacine Brahimi, 33 ans, s’est signalé ce samedi par un geste en soutien de la Palestine, au plus fort du conflit opposant le pays du Proche-Orient, plus particulièrement la bande de Gaza, théâtre de bombardements à l’heure où sont écrites ces lignes, à Israël. En effet, alors qu’il a permis au club basé à Doha de réduire la marque sur penalty (2-1, 44e), puis de prendre l’avantage pour la première fois à l’heure de jeu (2-3, 61e), grâce à une passe en profondeur depuis le rond central vers la gauche, l’ancien Rennais a agité le drapeau palestinien en guise de célébration après l’avoir demandé à un supporter en tribunes.

Brahimi bientôt dans l’œil du cyclone ?

Si de nombreux footballeurs ont affiché leur soutien à la Palestine sur les réseaux sociaux ou en marge des matchs, plus rares ont été ceux qui l'ont fait en célébrant un but, qui plus est en affichant un drapeau. Si ce type de geste aurait clairement fait jaser en Europe, à l'image des problèmes rencontrés par son compatriote Youcef Atal, épinglé par la justice française et suspendu « jusqu’à nouvel ordre » par son club (l’OGC Nice), le natif de la région parisienne encourt moins de risques.

Si Brahimi est susceptible de se faire reprendre de volée sur les réseaux sociaux par la tendance pro-Israël, il n’y a pratiquement aucun risque qu’il soit suspendu par son employeur, historiquement plus proche de la Palestine, même si le Qatar tente surtout désormais de jouer les intermédiaires dans ce conflit.

Palestine : Brahimi marque… et célèbre avec le drapeau !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.