Nice : la ligne de défense d’Atal dévoilée

Épinglé par la justice française et son club de l’OGC Nice pour avoir partagé une vidéo à caractère antisémite sur ses réseaux sociaux, l’arrière droit international algérien Youcef Atal (33 sélections, 2 buts) a tenté de se défendre, selon les révélations de L’Équipe dans son édition du jour.

En marge du conflit israélo-palestinien, Youcef Atal a posté sur ses réseaux sociaux une vidéo du prédicateur Mahmoud al-Hasanat demandant à Dieu d’envoyer « un jour noir sur les juifs » et « d’accompagner la main » des habitants de Gaza « s’ils jettent la pierre ». Une publication depuis supprimée par le joueur lui-même, qui avait manifestement anticipé un possible retour de manivelle, et présenté ses excuses dans la foulée.

Youcef Atal se défend

Malheureusement pour l’ancien joueur de Courtrai, le mal était déjà fait. Conséquence immédiate, le parquet de Nice, par le biais de sa police judiciaire, s’est chargé de l’affaire. Les chefs d’accusation à l’encontre du joueur de 27 ans sont lourds. Il s’agit notamment des « chefs d’apologie du terrorisme et de provocation publique à la haine ou à la violence à raison d’une religion déterminée ». Mais ce n’est pas tout. Puisque le champion d’Afrique 2019 a également été suspendu depuis jeudi « jusqu’à nouvel ordre » par l’OGC Nice avec lequel il a disputé 6 matches cette saison pour 1 but inscrit.

Un sacré engrenage face auquel l’intéressé se dit « dévasté », dévoile ainsi L’Équipe ce jeudi. Le quotidien sportif français révèle que pour sa défense, Atal aurait confié à ses proches n’avoir posté cette vidéo que dans l’intention de manifester son soutien au peuple palestinien, sans même avoir vu la vidéo jusqu’au bout, et donc ayant loupé la partie demandant la malédiction sur les Juifs. Pas sûr que la justice l’entende de cette oreille…

Nice : la ligne de défense d’Atal dévoilée
Prudence Ahanogbe