Ce samedi soir la Guinée se trouve dos au mur contre le Botswana pour le deuxième match du groupe D. Dans la pénombre du stade de Franceville (17h), le Syli national doit s’imposer contre des Zèbres eux aussi à la recherche de points après leur défaite contre le Ghana (1-0).


L’heure des déclarations fracassantes est terminée. Battu contre le cours du jeu par le Mali dans le derby de l’Afrique de l’Ouest (1-0), la Guinée n’a pas d’autre choix que de gagner et fait profil bas. Le constat est simple : avec 0 points au compteur les hommes de Michel Dussuyer seront éliminés en cas de contre performance. Un nul n’arrangerait pas non plus les affaires des Guinéens qui affronteront le Ghana, l’un des favoris, lors de la dernière journée.

Réalisme offensif

Pour ce faire ils devront s’appuyer sur le jeu offensif produit lors du premier match. Mal récompensés de leurs efforts, les coéquipiers de Pascal Feindouno devront cette fois ci faire preuve de réalisme. Et s’appuyer sur l’expérience de l’ancien Stéphanois et d’Ismaël Bangoura qui auront pour mission d’encadrer la jeune ligne d’attaque du Syli national (5 joueurs ont moins de 23 ans).
Pour préparer la confrontation du jour, Michel Dussuyer devrait reconduire le 4-3-3 du premier match et mieux maîtriser l’équation tactique que va lui proposer son homologue Stanley Tshosane. Car le technicien français joue une partie de sa crédibilité sur ce match, lui qui entraîne la Guinée pour la seconde fois, entre 2002 et 2004 et depuis deux ans.

Les petits se rebellent

Le Botswana devra lui s’inspirer des exemples libyen et soudanais. Les petits poucets de la CAN n’ont en effet jusqu’à présent jamais perdu dans cette deuxième journée. Pour faire un résultat les Zèbres, qui sont eux aussi dans l’obligation de faire un résultat, ne se jetteront sans doute pas à l’abordage. A défaut de jouer contre nature, les partenaires de Jerome Ramatlhkwane devront remporter la bataille du milieu de terrain pour mettre la pression sur la paire Kamil Zayatte-Dianbobo Baldé. Une bataille qui s’annonce malgré tout délicate pour une équipe en déficit de physique « Mon problème c’est que mes joueurs sont frêles et petits. Nous avons perdu la bataille contre le Ghana quand le jeu est devenu plus physique. Nous devons donc trouver une stratégie pour pouvoir rivaliser physiquement avec la Guinée dans ce match très important » a déclaré l’entraîneur

Avec 0 points pris lors de leur premiers matchs Guinéens et Botswanais doivent gagner ce samedi à 17h. Si les Guinéens partent logiquement favoris, que ce soit au vu de leur éffectif ou de leur prestation initiale, il ne faut désormais jurer de rien dans une compétition très homogène.

GROUPE D (à Franceville) : Ghana, Botswana, Guinée, Mali

Rencontre Date et heure Résultat
Ghana – Botswana 24 janvier 2012, 17h 1-0
Mali – Guinée 24 janvier 2012, 20h 1-0
Botswana – Guinée 28 janvier 2012, 17h
Ghana – Mali 28 janvier 2012, 20h00
Botswana – Mali 1e février 2012, 19h00
Ghana- Mali 1e février 2012, 19h00
Rang Equipe Points J. G. N. P. p. c. Diff.
1. Ghana 3 1 1 0 0 1 0 +1
2. Mali 3 1 1 0 0 1 0 +1
3. Botswana 0 1 0 0 1 0 1 -1
4. Guinée 0 1 0 0 1 0 1 -1