Suite au retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, le 2e vice-président de la Confédération africaine de football (CAF), Constant Omari, a révélé vendredi que le Congo-Brazzaville a postulé pour accueillir la compétition. Sauf que le ministre des Sports et de l’éducation physique congolais, Hugues Ngouélondélé, a démenti cette information le lendemain.

Difficile de démêler le vrai du faux dans ce dossier mais le président de la CAF, Ahmad, a confirmé lundi que les Diables Rouges ont bien fait part de leur intérêt dans un premier temps. « Je ne veux pas aller vers ces polémiques-là. Je laisse à la presse les investigations. La CAF a reçu des lettres, dont une de la part du Congo. Ils doivent se poser des questions entre eux : qui a envoyé cette lettre ? Qui a donné l’ordre de le faire ?« , a simplement glissé le Malgache au micro de RFI. En espérant bientôt connaître le fin mot de l’histoire dans ce dossier…