Désignée pays-hôte de la CAN 2019 (15 juin-13 juillet) ce mardi par le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF), l’Egypte suscite des craintes en matière de sécurité en raison de la menace terroriste. Mais le président de l’instance dirigeante du football africain, Ahmad, compte bien que tout soit mis en œuvre pour endiguer ce risque d’ici au mois de juin.

« Avant la Coupe du monde 2018, tout le monde avait peur des problèmes de sécurité en Russie mais cela leur a permis de travailler à fond pour qu’il n’y ait aucun incident« , a estimé le dirigeant . « Le grand enjeu, c’est de coopérer avec l’Etat afin qu’il s’engage à fond pour parer parce qu’ils ont des experts en matière de sécurité« , a-t-il conclu.