Blessé à l’adducteur mercredi contre le FC Barcelone (0-3), Naby Keita a été annoncé forfait pour deux mois par son entraîneur à Liverpool, Jürgen Klopp, ce vendredi. Si cette période d’indisponibilité se confirme, le milieu de terrain va devoir renoncer à la CAN 2019 (21 juin-19 juillet) avec la Guinée. Mais de leur côté, le joueur et le Syli National n’ont pas perdu espoir, comme l’a confirmé le sélectionneur, guinéen Paul Put.

«J’ai échangé avec Liverpool et Naby Keita. Mais on doit attendre. C’est Liverpool qui ne veut pas prendre de risques. Cela ne veut dire rien», a assuré le technicien auprès du site Foot224. «Il doit aussi consulter son médecin en Suisse qu’il a l’habitude de consulter s’il a une blessure. (…) Une blessure comme celle de Naby, tous les constats dans les six premiers jours ne sont pas fiables à cent pour cent. Il faut toujours attendre cinq à six jours pour faire de nouveaux examens. Je ne suis pas docteur mais je parle avec expérience.»

De son côté, Liverpool va sans doute chercher à éviter toute prise de risque en vue de la saison prochaine, même si les Reds sont bien conscients de l’importance de la CAN aux yeux du joueur. «Je suis conscient qu’il traverse un moment difficile. Je pense qu’il y a deux choses. En premier lieu, une partie très intéressante de la saison à laquelle il ne va pas prendre part. Mais également la CAN : je ne crois pas que la Guinée y participe régulièrement, donc la disputer cette année était un grand objectif pour lui. Bien sûr, il ne traverse pas un moment facile, mais c’est le moment où vous devez aider les joueurs et nous allons faire tout ce que nous pouvons dans ce sens», a promis Klopp. Malgré ces propos, les relations entre Liverpool et la Guinée risquent de se tendre au cours des prochaines semaines…