La Confédération africaine de football (CAF) sort du silence ! Alors que le journal malgache La Gazette de la Grande Île affirmait que l’instance a ouvert une enquête concernant des soupçons d’arrangement autour du match de la CAN 2019 entre la RD Congo et le Zimbabwe (4-0), la CAF a totalement démenti cette information ce vendredi.

«Au niveau de la CAF, il n’y a aucun soupçon», a confirmé le secrétaire général de l’instance panafricaine, Mouad Hajji, lors d’une conférence de presse, rapporte RFI. «Mais s’il s’avérait qu’il y avait quoique ce soit, et pas seulement pour ce match, je vous rappelle que notre politique est une politique de tolérance zéro (en matière de corruption, ndlr). En date d’aujourd’hui, il n’y a aucune correspondance par rapport à ces informations qui sont sorties dans un journal malgache, au départ, je pense.»

Accusé par le journal malgache d’avoir approché les Zimbabwéens, le président du TP Mazembe, Moïse Katumbi, avait demandé une prise de position de la CAF, le dirigeant a donc été entendu.