Le 8e de finale de la CAN 2019 entre Madagascar et la RD Congo n’aura lieu que dimanche, mais du côté de la presse malgache, le match est déjà lancé ! Mercredi, le journal La Gazette de la Grande Île a en effet publié un article pour le moins étonnant intitulé «Gros risque de disqualification pour l’adversaire des Barea».

En se basant sur un obscur média égyptien baptisé «Alh sports le Caire», le journal malgache affirme, avec beaucoup de conditionnels, qu’un «des dirigeants congolais aurait (le conditionnel est de rigueur) corrompu le gardien zimbabwéen pour laisser la RDC marquer les quatre buts du match de dimanche dernier contre le Zimbabwe. Ce dirigeant serait (le conditionnel est de rigueur) Moïse Katumbi le milliardaire congolais du TP Mazembe qui aurait été aperçu non loin de l’hôtel des Zimbabwéens la veille du match RDC – Zimbabwe

«Dès la révélation de cette affaire hier matin, la Caf, selon une source digne de foi, aurait été saisie. (…) Si cela est avéré, la RDC risque une suspension d’au moins trois ans (3 ans) de la CAN et une lourde amende», ajoute la même source, tout en concluant, avec beaucoup de pincettes, «une enquête d’urgence s’il a eu bien lieu, espérons, aboutira à de bonnes nouvelles pour les Barea et non pas de ‘Fake news’ pour Madagascar.»

Si les bourdes à répétition du gardien zimbabwéen ce jour-là ont effectivement de quoi à interpeller, cet article apparaît beaucoup trop léger sur le fond et sur la forme pour permettre d’étayer ces soupçons.

Tentative de déstabilisation, ou euphorie un peu hâtive de la presse malgache à l’idée d’éviter d’avoir à affronter les Léopards ? Toujours est-il que cet article risque de ne faire qu’accroître la motivation des Congolais…