Premier de son groupe de qualification à la CAN 2021, le Nigeria doit reprendre les éliminatoires par une double confrontation contre la Sierra Leone les 13 et 17 novembre prochains. Mais les Super Eagles vont-ils disputer ces matchs ? Ce n’est pas l’avis du milieu de terrain international John Ogu. Choqué par la répression qui s’est abattu sur les manifestants, qui protestaient contre les violences policières au pays, le joueur d’Al-Adalah appelle à boycotter ces deux rencontres afin d’envoyer un signal fort au pouvoir.

«Si nous boycottons ces matchs, je suis sûr qu’ils comprendront notre message…», a glissé Ogu pour la BBC. «Quel est l’intérêt de représenter le pays si les politiciens, les gens que nous représentons, peuvent faire ça ? J’ai le sentiment que c’est la meilleure chose à faire maintenant jusqu’à ce qu’ils reprennent leurs esprits et nous écoutent. (…) Nous voulons un bon gouvernement, que la brutalité policière cesse, nous voulons que le SRAS (Special Anti-Robbery Squad) cesse, nous voulons que les meurtres cessent, nous voulons de bonnes lois, nous voulons des opportunités d’emploi.»

Un message fort qui pourrait trouver un écho chez certains coéquipiers, à l’image de Victor Osimhen, qui a récemment pris position contre les violences policières.