La campagne qualificative pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations entre dans le vif du sujet ce mercredi avec le coup d’envoi de la phase de groupes. Pour lancer les hostilités, le Bénin et le Nigeria s’affrontent pour le compte du groupe L.

Plusieurs nations africaines y compris le Bénin vont se disputer les 24 places qualificatives pour la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations qui aura lieu au Cameroun en 2021. La phase de groupes des éliminatoires donnant accès à la plus grande messe du football africain débute ce mercredi 13 novembre.

Parmi les 24 rencontres de la 1ère journée au programme jusqu’à samedi, le public sportif aura droit à un derby d’Afrique de l’Ouest. Logés dans le groupe L accompagnés du Lesotho et de la Sierra Leone, le Nigeria et le Bénin vont s’affronter à Uyo pour le début de campagne ce mercredi (coup d’envoi à 16h en temps universel).

Troisièmes de la précédente CAN, les hommes de Gernot Rohr sont affûtés, à l’image de leur match nul en amical face au Brésil le mois dernier (1-1), et ils chercheront à défendre leur statut de favoris devant leur public. Ahmed Musa et ses coéquipiers comptent débuter par une victoire à domicile face aux Béninois avant le voyage au Lesotho pour le compte de la deuxième journée.

L’objectif du Bénin : surprendre le Nigeria

Signer l’exploit face au Nigeria sur ses installations ne sera donc pas chose facile pour les Ecureuils. Il faudra cravacher dur pour résister à la bande emmenée par le sensationnel Victor Osimhen. Le voyage en terre nigériane paraît compliqué et périlleux, surtout en l’absence de plusieurs cadres (Allagbé, Adénon, Verdon, Soukou), mais les Béninois veulent gagner des points avant la réception de la Sierra Leone dimanche prochain.

Pour cela, il faudra surprendre les Super Eagles d’entrée. En conférence de presse le mardi 5 novembre, Michel Dussuyer, sélectionneur du Bénin, n’avait pas fait mystère de ses intentions. Bien qu’ayant reconnu la suprématie du Nigeria, le technicien français n’excluait pas un exploit de ses poulains en terre nigériane. Il déclarait à cet effet : «On sait que c’est un grand d’Afrique. Mondialiste, troisième de la dernière CAN. Ils ont un gros effectif avec des joueurs qui jouent au plus haut niveau. On sait les écarts qu’on a au niveau du potentiel. On est là pour défendre nos chances sur le terrain, si on est disciplinés. On a déjà un vécu par rapport au fait de jouer les grandes équipes. On va jouer ce match avec des ambitions

Rappelons que, depuis peu, les Ecureuils du Bénin ont tendance à tenir en échec les grandes nations du football africain. Hormis la récente défaite en amical face à l’Algérie et l’élimination en quart de finale par le Sénégal à la CAN 2019, les Béninois ont fait bonne figure face au Ghana, au Cameroun et au Maroc à la CAN et contre la Cote d’Ivoire (2-1) en septembre. Les coéquipiers de Stéphane Sessègnon pourront-ils récidiver en tant qu’outsiders face aux Super Eagles ? Réponse dans quelques heures.