CAN 2023 : un Sénégalais met l’élimination sur le dos de la “malchance”

Trois semaines après l’élimination en huitièmes de finale de la CAN 2023, la douleur est encore vive chez les Lions du Sénégal.

La pilule passe toujours mal chez les ex-tenants du titre. Donnés immenses favoris pour le sacre final, encore plus après l’élimination de l’Algérie en phase de groupes, ces derniers ont été sortis dès les huitièmes après s’être cassés les dents sur un os, la Côte d’Ivoire (1-1, 4 tab 5). Le souvenir est d’autant plus douloureux que la bande à Aliou Cissé, qui menait dès la 4e minute de jeu, aurait pu se mettre à l’abri si le penalty commis sur Ismaïla Sarr n’avait pas été oublié par la VAR. Cette dernière, coupable au même titre que l’arbitre central de plusieurs erreurs d’ailleurs sanctionnées par la Confédération africaine de football (CAF).

“Je ne veux plus vraiment parler de la décision de l’arbitre sur le pénalty accordé à la Côte d’Ivoire, c’est derrière nous. On ne peut rien changer, si c’est une erreur. C’est le football”, tente d’oublier l’arrière gauche Ismail Jakobs dans des propos rapportés par le journal L'Observateur. “Quand on est en éliminatoire directe, ça se joue sur un match et en Afrique, il n’y a pas de match facile. Nous avons bien joué en phase de groupes, par exemple, mais ces matchs n’ont pas été faciles non plus”, a-t-il poursuivi.

“Nous avons aussi été un peu malchanceux”

Le défenseur apparu dimanche pour son 18e match de la saison de L1 avec Monaco (défaite 1-2), a par ailleurs évoqué la malchance d’être tombé sur le futur champion ivoirien qui renaissait de ses cendres après le miracle de la phase de groupes. “Ce n’est qu’un match, et peut-être que nous avons aussi été un peu malchanceux de tomber sur la Côte d’Ivoire, même s’ils avaient fait un mauvais parcours en phase de groupes. Ils ont changé d’entraîneur, ils ont abordé ce match avec une mentalité différente. Ils étaient revenus de la mort, donc ils n’avaient rien à perdre, c’est ça le football”, a-t-il expliqué, fairplay.

CAN 2023 : un Sénégalais met l’élimination sur le dos de la “malchance”
Prudence Ahanogbe