CAN 2025 – Maroc : de nouvelles accusations venues d’Algérie

Plus de deux mois après avoir été désigné pour organiser la CAN 2025, le Maroc est de nouveau visé par des accusations.

L’annonce avait fait couler beaucoup d’encre. Le 26 septembre dernier en effet, à J-1 de la désignation des pays hôtes des CAN 2025 et 2027 par le Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF), l’Algérie avait retiré sa candidature pour les deux éditions. Selon les bruits de couloirs, le pays aurait décidé de jeter l’éponge pour protester contre des dés qu’elle estimerait pipés en faveur de son voisin et rival le Maroc.

Trois mois plus tôt, le président de la Fédération marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa, qui est en même temps le deuxième vice-président de la CAF et siège au Conseil de la FIFA, avait notamment mis une pièce dans la machine à polémiques en lâchant que « le Maroc remportera l'organisation ». Par la suite, le président de la CAF Patrice Motsepe avait tenté de rassurer en expliquant que les concurrents du Maroc s’étaient retirés afin de mettre le royaume dans les meilleures dispositions pour remporter l’attribution de la Coupe du monde 2030 conjointement avec l’Espagne et le Portugal – chose finalement faite le 4 octobre. Pas de quoi toutefois éteindre les controverses.

« Le Maroc ? Tout le monde savait »

Car plus de neuf semaines plus tard, les soupçons persistent au point de prendre la forme d’accusations. En attestent les déclarations du journaliste Hafid Derradji, à l’occasion d’un Space X (anciennement Twitter) initié par Algérie Football Média. « Je suis satisfait du retrait des candidatures pour les CAN 2025 et 2027, même si c’est arrivé un peu tard. Tout le monde savait que le Maroc allait avoir la CAN 2025, pour des raisons et des considérations que l’on connaît tous », a lâché le commentateur de BeIn Sports qui avait prédit en février la désignation du Maroc. « Le gâteau a été partagé par Gianni Infantino lors du congrès de Marrakech », a-t-il poursuivi sans langue de bois. Voici qui ne devrait pas réchauffer les rapports entre les deux nations sportives.

CAN 2025 – Maroc : de nouvelles accusations venues d’Algérie
Prudence Ahanogbe