Trois jours après leur élimination en demi-finale du CHAN 2020, la Guinée et le Cameroun vont devoir ravaler leur déception pour finir le tournoi sur une meilleure note à l’occasion du match pour la 3e place programmé ce samedi au Stade de la Réunification de Douala (coup d’envoi à 19h en temps universel, soit 20h en France).

Humiliés par le Maroc (0-4), les Lions Indomptables locaux ont vu leurs rêves de sacre à domicile voler en éclats, avant d’être confrontés en plus à l’exclusion du groupe de leur attaquant Yannick Ndjeng pour «indiscipline caractérisée». L’heure est donc à la remobilisation pour le sélectionneur Martin Ndtoungou Mpile, qui devrait aligner le onze le plus compétitif possible. «Contre le Maroc, rien ne semblait fonctionner pour nous. Il nous reste un match à jouer devant notre public. Nous devons montrer un autre visage, nous devons ça à tous ceux qui nous ont poussés durant tout le tournoi», a clamé le technicien en conférence de presse.

Gnagna Barry vise Rahimi

Si le Cameroun participe pour la première fois à cette «petite finale», en revanche, son adversaire, la Guinée, possède déjà une expérience de ce genre de match, puisqu’elle s’était inclinée face à la Côte d’Ivoire (1-2) en 2016 et avait fini 4e. Monter pour la première fois sur le podium représente donc un réel objectif pour le Syli local, éliminé seulement aux tirs au but par le Mali (0-0, 4-5 tab) en demi-finales.

«Il nous reste un match et il ne sera pas facile car c’est contre le pays hôte. Mais on va tout faire pour terminer le tournoi en beauté. C’est ce qu’attendent les supporters», a plaidé le sélectionneur Lappé Bangoura. Les Guinéens chercheront aussi à faire marquer leur attaquant Gnagna Barry, actuel 2e meilleur buteur du tournoi avec 3 buts et qui rêve de rattraper le Marocain Soufiane Rahimi (5 buts). Un match avec plus d’enjeux qu’il y paraît !