Tenant du titre, le Maroc a assez facilement franchi l’avant-dernier obstacle qui le sépare d’une nouvelle couronne en se qualifiant pour la finale du CHAN 2020 après avoir éliminé sans ménagement le Cameroun, pays-hôte, (4-0) ce mercredi en demi-finale au Stade Omnisports de Limbé. Les Lions de l’Atlas locaux tenteront de conserver leur titre dimanche face au Mali, qualifié aux tirs au but face à la Guinée (0-0, 5-4 tab) un peu plus tôt.

Malgré des débats relativement équilibrés, on sentait rapidement les Marocains plus incisifs que des Camerounais qui semblaient complètement paralysés par l’enjeu. Le danger commençait à se rapprocher du but d’Haschou mais El Kaabi, seul à bout portant, gâchait une offrande de Rahimi en expédiant sa reprise sur le gardien camerounais. Quel raté ! En gros manque d’efficacité depuis le début du tournoi malgré deux penalties marqués, le meilleur buteur de l’édition précédente (9 buts) confirmait ses difficultés…

Le Cameroun se saborde…

La pression restait toutefois assez importante pour les hommes de Martin Ndtoungou Mpilé et Haschou, jusqu’alors impérial, se mettait à la faute en relâchant un coup franc de Namsaoui sur le défenseur central Bouftini qui ouvrait le score à bout portant (1-0, 29e). Quelle erreur du portier camerounais… Incapables d’accélérer pour réagir malgré l’appui du public, les Lions Indomptables locaux pliaient à nouveau dans la foulée. Sur un contre, El Kaabi adressait une belle ouverture à destination d’Hafidi qui remisait vers le point de penalty où l’excellent Rahimi fusillait Haschou d’une reprise du gauche (2-0, 40e).

Le Maroc sans pitié

A la pause, la messe semblait dite même si les hommes d’Houcine Ammouta ne lâchaient rien, comme en attestait une petite altercation entre Zniti et Bouftini sur le chemin des vestiaires. Les Camerounais donnaient l’impression de vouloir réagir en seconde période, mais cela restait beaucoup trop brouillon pour espérer un retour. Surtout, Etame condamnait définitivement les siens en adressant une passe en retrait suicidaire exploitée par l’inévitable Rahimi, auteur d’un doublé (3-0, 74e). Bemammer poussait même le calice jusqu’à la lie pour le pays-hôte en coupant un centre au second poteau pour enfoncer le clou (4-0, 83e). Si les Camerounais risquent d’avoir la gueule de bois demain matin, les Marocains, eux, peuvent plus que jamais rêver d’un second sacre consécutif.

Le résumé du match en vidéo

Les compos