Samuel Eto'o

A partir du 13 janvier, l'Algérie accueille le CHAN 2022 auquel le Cameroun doit participer face au Congo, au Niger et à l'Ouganda dans le groupe E. Ces derniers jours, des rumeurs ont toutefois fait état d'un possible boycott de la part des Lions Indomptables A'. En effet, les Camerounais, les dirigeants en particulier, craindraient pour leur sécurité en raison du contexte explosif avec l'Algérie depuis l'affaire du barrage retour de la Coupe du monde 2022, avec l'arbitrage controversé de Bakary Gassama et les accusations de corruption largement relayées sur les réseaux sociaux à l'encontre du président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto'o.

Récemment, l'ancien buteur a même été apostrophé par un influenceur algérien à Doha durant le Mondial et il a perdu son sang-froid en le frappant, ce qui a remis de l'huile sur le feu et fait craindre de nouvelles tensions Néanmoins, un retrait des Camerounais n'est pas à l'ordre du jour, comme l'a indiqué une source fédérale au site Camfoot. Et c'est tant mieux pour le sport !