Samuel Eto'o

Interpellé par un Youtubeur algérien au sujet de l’arbitrage polémique du barrage retour de la Coupe du monde 2022, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o, a dégoupillé lundi soir…

Le barrage retour houleux entre l’Algérie et le Cameroun (1-2) s’invite au Qatar et à la Coupe du monde 2022 et de bien triste manière… Toujours présent dans l’Emirat malgré l’élimination des Lions Indomptables au premier tour, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o, assistait lundi au 8e de finale entre le Brésil et la Corée du Sud (4-1).

Après la rencontre, aux abords du Stade 974, le dirigeant a été sollicité par un homme, présenté comme un Youtubeur algérien. Caméra en mains, celui-ci a visiblement fait référence à ce fameux barrage en accusant a priori l’ancien buteur d’avoir corrompu le décrié Bakary Gassama, arbitre en charge de cette partie. On ignore précisément ce que l’influenceur a dit mais, une chose est sûre, Eto’o, déjà confronté à une situation similaire en avril au moment du tirage au sort, n’a pas apprécié.

Le coup de pied d'Eto'o…

Hors de lui, l’ancien Barcelonais a commencé à hausser le ton. Plusieurs personnes ont tenté de le retenir mais la légende camerounaise a fini par perdre ses nerfs en adressant un violent coup de pied à son protagoniste. Un comportement évidemment indigne d’un président de fédération. Malheureusement, cet épisode risque de raviver à nouveau les tensions entre les deux pays…

Rappelons que les Fennecs avaient déposé un recours devant la FIFA pour protester contre «l’arbitrage scandaleux» de Bakary Gassama lors du barrage retour, mais l’instance dirigeante du ballon rond n’avait pas donné suite. Dans le même temps, les fédérations algérienne et camerounaise s’étaient lancées dans une bataille par communiqués interposés, avant que le ton finisse par redescendre. Jusqu’à lundi soir…