Mal en point dans les éliminatoires du Mondial 2018 avec un zéro pointé avant d’affronter le Ghana ce vendredi à 15h30 GMT lors de la 3e journée, le Congo n’aborde pas au mieux cette rencontre capitale. En effet, les Diables Rouges sont restés bloqués 6 heures à l’aéroport d’Accra jeudi, ne ralliant leur hôtel qu’à 23h. De quoi provoquer la colère du sélectionneur congolais, Sébastien Migné, qui en veut au pays des Black Stars.

« A notre arrivée dans l’espace aérien ghanéen, on nous a d’abord expliqué que notre avion était trop gros pour atterrir directement à Kumasi (lieu du match, ndlr). Nous avons donc été contraints de nous poser à Accra« , a raconté le technicien français aux Dépêches de Brazzaville. « On nous a ensuite expliqué qu’il n’y avait pas de passerelle disponible pour notre avion à Kumasi. On nous a ensuite parlé d’un vol commercial, pour rallier Kumasi, mais dans lequel il n’y aurait pas assez de places pour l’ensemble de la délégation. Et maintenant, on nous parle d’un vol au sein d’un avion militaire. C’est inacceptable, à la veille d’un match comptant pour les qualifications pour une Coupe du monde. Les joueurs sont fatigués et à cran« . Et ça se comprend…