Le 8 octobre dernier, Serge Aurier célébrait un but de la Côte d’Ivoire face au Mali (3-1) en mimant un geste d’égorgement. Une célébration rapidement jugée comme polémique par une partie de la presse française et qui vaudra au latéral droit l’ouverture d’une enquête – qui débouchera sur un non-lieu – de la part de la FIFA. Au micro de Téléfoot, le joueur du PSG a expliqué qu’il n’avait fait que réaliser un gorjaï, geste fréquent sur les terrains ivoiriens.

« La célébration de mon but ? En Côte d’Ivoire, on a notre petit rituel de force, ce n’est rien de méchant« , a assuré l’Eléphant tout en minimisant son rôle de sauveteur lorsqu’il avait empêché le Malien Moussa Doumbia d’avaler sa langue quelques minutes plus tôt. « Ce n’était pas son jour. Sauveur, c’est un mot un peu grand. J’ai eu le réflexe d’être là au bon moment. Dieu a décidé que ce n’était pas son moment« , a simplement expliqué l’ancien Toulousain.