Nommé sélectionneur de la Côte d’Ivoire le mois dernier, Patrice Beaumelle a vu ses débuts retardés par la pandémie de coronavirus. Mais le technicien a déjà une idée bien précise de ce qu’il veut et ne veut plus pour les Eléphants, comme il l’a détaillé à l’occasion d’un direct sur Instagram avec la journaliste Zineb El Houari.

«Ce que je veux, c’est construire un groupe de morts de faim et gagner des matchs. Il y a le talent dans cette équipe mais je veux bâtir un groupe uni, et ce sera l’affaire de tous : membres de la Fédération, joueurs, encadreurs…», a exposé l’ancien adjoint d’Hervé Renard.

Le Français a annoncé la couleur pour l’avenir : son équipe visera les demi-finales de la CAN. «Au vu de la qualité qu’il y a dans cette équipe, et le nombre de joueurs qui jouent dans les plus grands championnats, je pense que la Côte d’Ivoire doit être dans le dernier carré à chaque fois. Mais on le sait, ce n’est jamais évident dans une telle compétition de haut niveau. Il y a le facteur réussite, le facteur cohésion… Après, il faut trouver le bon mécanisme entre la génération qui sort et celle qui monte pour que cette équipe aille au bout.»

Beaumelle se méfie de Madagascar

Pour l’heure, la qualification pour la CAN 2021 est loin d’être en poche puisque les Eléphants n’occupent que la 3e place du groupe K derrière Madagascar et à égalité avec l’Ethiopie avec 3 points au compteur après 2 journées. «Avant de penser à gagner quelque chose, il faut se qualifier dans un groupe compliqué avec Madagascar qui est costaud et qui a construit un groupe solide. A nous de mettre en place des vertus de groupe, un esprit collectif sur le terrain. Il faut mouiller le maillot sur le terrain», a prévenu Beaumelle qui compte s’appuyer sur le retour des anciens Gervinho et Geoffrey Serey Dié pour guider son groupe.