En visite à Gagnoa, la région de ses ancêtres, samedi en Côte d’Ivoire, la légende Didier Drogba a été accueillie en grandes pompes. En revanche, malgré la requête du club hôte, l’ancien buteur de Chelsea n’a pas été autorisé à donner le coup d’envoi du match du championnat opposant le Sporting à l’ASEC Mimosas (1-1). Beaucoup ont vu dans ce refus une manœuvre de la Fédération ivoirienne (FIF) visant à faire de l’ombre à l’homme de 41 ans, candidat à la présidence de l’instance.

L’équipe actuellement en place à la FIF s’est défendue ce lundi à travers un communiqué en expliquant que «le coup d’envoi a une signification et respecte une procédure. Il ne s’improvise pas. Notamment dans un match en milieu d’une compétition. Quand un club souhaite le faire, il doit informer la Ligue Professionnelle dans un délai raisonnable. (…) Or, la demande du Sporting Club de Gagnoa est intervenue à l’occasion de la réunion technique qui a eu lieu le jour même du match.» Pas de polémique donc ? Chacun se fera son avis…

Le communiqué de la FIF

Malgré cet épisode, Drogba a apprécié sa visite