Samedi, le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Sidy Diallo, a confirmé qu’il ne briguera pas un nouveau mandat. La course à la succession du dirigeant est donc ouverte et on compte pour l’heure 3 candidats.

Après Didier Drogba, qui a fait part de ses intentions auprès des présidents de clubs ivoiriens fin 2019, deux autres postulants se sont déclarés : Eugène Diomandé, actuel président du Séwé Sport de San Pédro, et surtout Sory Diabaté, actuel premier vice-président de la FIF et président de la Ligue de football professionnel. Considéré comme le bras droit de Diallo, c’est ce concurrent qui pourrait donner le plus de fil à retordre à Drogba, mais d’autres candidats peuvent encore se déclarer.

Pour rappel, l’Assemblée Générale Ordinaire de la FIF, préalable à l’élection, aura lieu au plus tard le 30 mai prochain. On connaîtra ensuite le calendrier exact du scrutin.