En visite mardi à Abidjan en Côte d’Ivoire, le président de la FIFA, Gianni Infantino, s’est exprimé sur la crise qui a secoué le football ivoirien l’an passé avec l’arrêt du processus électoral pour la présidence de la Fédération (FIF) et la nomination d’un comité de normalisation. A l’image de ce qui a été fait en mars pour les élections à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF), lorsque tous les candidats se sont désistés au profit de Patrice Motsepe, le dirigeant a appelé les acteurs du football ivoirien à faire front derrière un candidat commun.

«Nous avons besoin que le football ivoirien monte très haut. (…) C’est le message que nous avons apporté au ministre (ivoirien) des Sports (Paulin Danho) puis au président de la République (Alassane Ouattara). (…) La FIFA et la CAF, avec le gouvernement ivoirien, ainsi que tous les acteurs de ce merveilleux pays, allons nous engager pour unifier le football ivoirien», a expliqué l’Italo-Suisse.

Une manière pour le dirigeant d’appeler les candidats à la présidence Sory Diabaté et Idriss Diallo à se désister en faveur de Didier Drogba lorsque le processus électoral reprendra son cours ? Même si Infantino s’est bien gardé de prononcer son nom, ce n’est pas un secret que l’ancienne gloire a les faveurs de l’instance basée à Zurich…